Présentation

Le soldat Quentin Ripoll a survécu à la Çrande Queue. Lorsqu’il retrouve la vie civile, il est comme aimanté par l’Afrique. Il veut voir les terres de M’Bossolo, ce camarade qu’il l’a sauvé sur le front avant de périr misérablement de la grippe espagnole. En Afrique, il découvre la soumission des Noirs et il se transforme alors en Colonel Barbaque, figure démente qui harcèle les comptoirs français, véritable dieu de la guerre qui défie la vieille France et sa morgue coloniale.
Lectures Lecture de Hugues Quester, à la Foire Saint Sulpice de Paris, en 2006
Nouvelle publiée dans le recueil Dans La Nuit Mozambique

Extrait

Je crève de chaleur au fond de cette barque. Je laisse défiler l’Afrique et je souris parce que je sais que je ne serai jamais enterré. Je vais pourrir à fond de cale et il n’y aura personne pour me fermer les yeux. Le colonel Barbaque crache sur la terre froide de la Champagne Ardennes ou de la baie de Somme. Le colonel Barbaque dynamite les cimetières militaires. Les corps rangés les uns à coté des autres, au garde-à-vous pour l’éternité. Non. Je mourrai ici. Sous le soleil. Les serpents d’eau viendront me glisser entre les jambes et se couleront dans mon gosier. C’est bien. Je repense à M’Bossolo. Je ne vaux pas la vie qu’il m’a donnée.

 
Mise en scène

Texte mise en scène

Mise en ondes

Texte mise en ondes