Présentation

Un père et sa fille quittent leur pays. Ils marchent vers la grille. Ils savent qu’elle règne sur la frontière et que personne ne peut la franchir sans se blesser. Passer de l’autre côté, c’est perdre un peu de soi. Et pourtant, il y a ce rêve : emmener tout, sans rien abandonner. C’est le vieux rêve de l’émigré, le rêve de Daral Shaga.

 
Extrait

« Toi, moi,
Et des milliers d’autres,
Nous partons,
En pleine nuit…
Le ciel est vaste.
Nous partons,
Toi, moi,
Et des milliers d’autres,
Aimantés par les lumières,
Sans fatigue,
Concentrés sur l’idée qu’il est des terres,
Là-bas,
Où l’on ne souffre pas. »

Mise en scène

Texte mis en scène